Quel est le principe du bonus-malus ?

Le bonus-malus est un système récemment mis en place par les organismes assureurs pour récompenser les comportements modèles de l’assuré. Il s’agit entre autres d’une modulation de prime qui intervient à l’échéance de chaque année sur la base de tous les sinistres qui ont engagé la responsabilité de l’assuré. D’une manière simplifiée, en l’absence de sinistre la prime de base sera réduite, mais dans le cas contraire il sera majoré. Au cas où vous changez d’assurance, le coefficient du bonus-malus se conserve.

Un point sur le bonus-malus

Communément connu sous le nom de coefficient de réduction-majoration, l’assurance auto-bonus-malus est la formule qui réduit et ou qui augmente votre prime d’assurance à la fin de chaque année. Cette dernière varie en fonction des sinistres que vous aviez occasionnés au cours d’une période de référence. En l’absence de sinistre, votre coefficient de réduction-majoration sera activé. En revanche, les sinistres causés par votre personne ou votre voiture engendreront la hausse de la réduction-majoration. C’est un système qui s’applique tous les ans sur la prime de référence pour déterminer le montant final dont vous êtes supposés vous acquitter. Ainsi, si le coefficient a baissé, vous paierez moins dans le cas contraire, il va falloir débourser plus à la fin de l’année.

Les véhicules et sinistres concernés

L’assurance auto bonus-malus applique les systèmes de réduction ou de majoration de prime sur tous les véhicules terrestres à moteur. Cependant, les véhicules à deux roues font exception à la règle. Il en va de même pour les voitures d’occasion ainsi que les engins forestiers et agricoles. Pour ce qui est des sinistres, seuls sont pris en considération ceux qui ont engagé votre responsabilité. Ainsi, l’organisme assureur va devoir compter tous les accidents qui ont engendré l’indemnisation de l’assureur au cours d’une année. Notez qu’en dehors des accidents causés par l’assuré, le remorquage du véhicule compte également dans le système du bonus-malus. Il en va de même pour les pannes de véhicules.

Le bonus-malus à la fin du contrat

Le coefficient de bonus-malus se conserve même à la fin du contrat. D’ailleurs, il sera transféré automatiquement si vous changez d’assurance, de véhicules ou si vous vous procurez une autre voiture. Ainsi, à l’échéance de l’année, l’assureur est contraint de vous délivrer un relevé d’informations où votre coefficient de bonus-malus sera mentionné noir sur blanc. Un document qui vous sera indispensable en cas de changement d’assureur. En revanche, si votre contrat d’assurance a été interrompu, vous allez jouir d’une évolution de votre assurance auto bonus malus lors de votre prochaine souscription.

J’ai besoin d’assurer ma voiture sur une courte période : est ce possible ?
Choisir une assurance auto : Comment estimer la valeur de sa voiture ?