Assurance auto : collision avec un animal sauvage, comment ça se passe ?

Chevreuil, sanglier, cerf… ces animaux sont souvent à l’origine des accidents de la route. D’un coup de tête, ils s’approprient la route et cette collision a de graves répercussions sur votre voiture mais peut également vous blesser. Dans ce genre de circonstance, il faut savoir anticiper et donc s’assurer. Pour ce faire, certaines étapes sont à suivre.

L’indemnisation suite à une collision avec un animal

Le BAAC continue de catégoriser les animaux sauvages parmi les obstacles mobiles des conducteurs. Dans cette optique, une assurance auto en cas de collision avec un animal a vu le jour pour vous assurer si une situation comme une collision avec un animal se produit. Dans le premier cas, l’assurance intervient pour la réparation de votre véhicule sans prendre en considération vos blessures. Elle vous reviendra souvent moins chère mais il est préférable de miser sur des formules tous risques. Aussi, les risques de collision peuvent survenir même si vous habitez en ville. À cet effet, l’assurance auto en cas de collision avec un animal ne prend pas votre localisation en considération. Après, il faut penser à conserver toutes les preuves susceptibles de justifier votre situation afin d’attester de la survenance de l’accident. Bien souvent, si l’animal n’a pas été réellement identifié, les organismes assureurs refusent de vous assurer d’où l’intérêt de prendre des photos de l’animal.

Les démarches à suivre

Après avoir été malencontreusement heurté par un animal sauvage, le premier réflexe à adopter consiste à prévenir la gendarmerie dans les 5 jours qui suivent l’accident. C’est aux forces de l’ordre de fournir une attestation qui sera plus que nécessaire dans le montage de votre dossier d’assurance. Il est à noter que cette demande d’indemnisation doit être envoyée dans les plus brefs délais. En effet, le délai accordé par les assureurs pour le montage des dossiers est de 3 à 5 jours à compter de la réception de l’attestation provenant des forces de l’ordre. Il est alors important d’alarmer la gendarmerie le plus vite possible afin de ne subir aucun retard. Comme n’importe quel accident de voiture, il est du devoir d’un expert d’évaluer le montant de l’indemnisation.

Les collisions occasionnées par les animaux domestiques

S’il s’agit d’un animal domestique, le premier responsable est son propriétaire. Au regard de l’assurance, celui-ci est sensé prendre des mesures afin d’éviter de tels catastrophes. Toutefois deux cas peuvent se présenter. Si l’animal était encore en laisse lors de la collision, la responsabilité civile du conducteur sera engagée. En revanche, si la bête n’a pas été tenue en laisse avant l’accident, l’unique fautif sera le propriétaire. Quoiqu’il en soit la procédure est simplifiée avec un animal domestique mais lorsqu’il s’agit d’une bête sauvage, la demande auprès d’une assurance doit se faire à la hâte.

Comment souscrire une assurance auto en ligne ?
Vais-je avoir des difficultés de trouver une assurance auto si j’ai beaucoup de malus ?