Vais-je avoir des difficultés de trouver une assurance auto si j’ai beaucoup de malus ?

Sinistres responsables fréquents, jeune conducteur, retard de paiement de cotisation ou conduite en état d’ébriété sont des motifs faisant l’objet d’un malus sur le contrat d’assurance auto. Les automobilistes peuvent subir des malus qui augmenteront inévitablement leur cotisation annuelle ou bien simplement voir leur contrat d’assurance auto révoqué. Cette dernière étant obligatoire, la recherche d’une assurance malussé reste l’unique option de ces conducteurs afin de continuer à rouler en toute légalité.

Révocation de contrat et refus d’assurance

La résiliation d’un contrat d’assurance auto est la pénalité finale infligée par une compagnie d’assurance à un automobiliste. En effet, les assureurs ne sont pas obligés de couvrir tout type d’automobiliste et préfèrent généralement se séparer des conducteurs à risque malgré l’obligation d’assurance. Les assurés victimes d’une rupture de contrat d’assurance devront alors retrouver une nouvelle assurance malussé, qui tiendra compte de leur coefficient bonus-malus.

La négociation d’une résiliation de contrat à l’amiable permettra en revanche d’éviter la résiliation de contrat suite à un sinistre et offrira l’opportunité de retrouver une couverture avec moins de difficulté. De nombreuses compagnies, par exemple chez Assurance En Direct, proposent cette option aux jeunes conducteurs du fait qu’ils se voient automatiquement attribués un prix de référence élevé qui peut facilement augmenter lorsque les malus sont cumulés.

Recourir aux assurances spécialisées

Démarrant à 1 et échelonné entre 1,25 et 3,5, le malus touche de plus en plus d’automobiliste et force les assureurs à proposer des options adaptées au profil des conducteurs malussés. L’assurance malussé contient généralement les garanties essentielles à un prix supérieur à la moyenne, mais plus le niveau de risque ou de malus est élevé, plus les tarifs proposés seront conséquents.

Les comparateurs d’assurances spécialisées en malus peuvent être consultés en ligne et les conducteurs malussés peuvent également bénéficier d’un devis personnalisé. En outre, le service de comparaison est gratuit et permettra aux intéressés de trouver des offres d’assurance à des tarifs abordables.

Saisir le Bureau Central de Tarification

Les conducteurs se voyant refuser l’accès à une assurance automobile peuvent saisir le Bureau Central de Tarification (BCT) en dernier recours. Le BCT interviendra notamment auprès des assureurs au nom d’un conducteur ayant effectué la demande et désignera un assureur qui devra alors le couvrir pendant une durée de 1 an. La compagnie désignée ne peut ignorer la décision du BCT au risque de voir son agrément retiré et devra donc assurer l’automobiliste.

Attention, l’automobiliste ayant fait appel au BCT ne bénéficiera que du minimum légal (responsabilité civile) dans son contrat d’assurance et devra souscrire les garanties supplémentaires par ses propres moyens.

Comment souscrire une assurance auto en ligne ?
Bonus et malus : quels impacts sur le prix de mon assurance auto ?